La majorité des gens font leurs décisions de santé basé sur la supposition suivante … 

… le problème qu’ils pensent vivre est le problème que leur professionnel de la santé va corriger.

En d’autres mots, identifier ou diagnostiquer un symptôme …

qu’ils savent déjà qu’ils présentent …

…puis tenter de corriger ces symptômes….

Par exemple, si quelqu’un est en douleur au moment qu’il consulte un professionnel de la santé, il s’attend souvent à ce que ce professionnel « règle » cette douleur. 

Si cette personne présente des maux de tête, elle recherche la personne qui va « régler » ses maux de tête. 

… C’est l’approche de la médecine et de la grande majorité des thérapeutes en Amérique depuis des siècles et des siècles … 

… c’est d’ailleurs l’approche de plusieurs chiropraticiens à approche traditionnelle.

QUAND LE PROBLÈME N’EST PAS LE PROBLÈME PRIMAIRE 

Le patient semble remarquer qu’il semble avoir une pièce manquante au casse-tête nécessaire à résoudre ses problèmes de santé…. 

Dans ces cas, si la douleurs, les maux de tête ou pour donner un autre exemple, les conditions cardiaques étaient le réel problème, les soins qui tentent de « régler » le problème seraient efficaces à long terme autant qu’à court terme chez tous les patients… 

La réalité est que les symptômes sont les signaux du corps lors de processus de maladie ou de processus de dysfonctions du corps. Ces symptômes sont majoritairement des Problèmes Secondaires; des problèmes collatéraux, soit des problèmes qui découlent d’un autre problème.

Les Problèmes Secondaires sont souvent le résultat d’un cumulatif de Problèmes Primaires qui ont été ignorés et non adressés pendant une longue période de temps. 

Une approche générale pour la variété presque infinie de signaux et de symptômes de presque chaque processus de dysfonction dans le corps est de supprimer les signaux avec de la médication ou des thérapies axées sur la douleur… de « régler » le problème en diminuant ou taisant les symptômes de la personne pour qu’elle se sente mieux.

Par contre, plus souvent qu’autrement, les symptômes sont des alarmes du corps pour nous révéler les Problèmes Secondaires en cours…

 

Ces alarmes ne sont PAS nécessairement le Problème Primaire.

Ces alarmes peuvent même possiblement être la réponse appropriée de votre corps… pour vous signaler d’apporter le changement nécessaire. 

Cherchons un exemple facile à comprendre…. Si une personne ne consomme que de la malbouffe pendant plusieurs semaines, il est très probable que cette personne développera entre autre un trouble digestif, par exemple des brûlures d’estomac. 

Adresser le signal d’alarme serait d’assumer par exemple que le problème est la production d’acidité de l’estomac et sans poser autres questions….

Adresser le Problème Primaire serait d’accompagner la personne vers des habitudes alimentaires plus saines, ce qui avec le temps calmera les signaux d’alarme de brulement d’estomac ( à moins que des changements irréversibles ne soient faits.. ) 

QUELS SONT QUELQUES-UNS DES PROBLÈMES PRIMAIRES LES PLUS COMMUNS ?

La façon la plus facile d’identifier les problèmes primaires est de comprendre les besoins fondamentaux du corps pour atteindre la FONCTION NORMALE.

Oui, il y a même un nom spécifiquement inventé pour décrire cette approche, il s’agit de la salutogenèse ! 

Contrairement à la pathogénèse qui étudie les processus qui mènent à la MALADIE et aux DYSFONCTIONS, la salutogenèse étudie les processus qui mènent à la SANTÉ et à la FONCTION maximisée du corps.

On vous révèle 6 des principes les plus importants pour maximiser la santé : 

  1. SOMMEIL 

Les gens qui négligent le sommeil sont souvent célébrés pour leur productivité…  mais en réalité, une grande partie de la population a besoin de plus de sommeil. Le sommeil aide à restaurer le corps de multiples façons… 

Ce qui explique que manquer de sommeil peut être dévastateur et mener à des accidents, des pertes de mémoire, des changements d’humeur et entre autre une diminution de la productivité.

Nos corps fonctionnent tout simplement mieux lorsque nous sommes bien reposés.

  1. MOUVEMENTSaviez-vous qu’une majorité des stimulations nécessaires au cerveau proviennent des mouvements au niveau de la colonne vertébrale ?C’est connu et accepté que le mouvement est important pour maintenir la santé des muscles, des os, du cœur et des poumons…… mais le mouvement est également important pour la santé du cerveau, ce qui inclut l’humeur.

    Malheureusement, le mode de vie répandu de travailler dans des édifices de bureau, de voyager en voiture ou autobus et de passer du temps sur nos appareils électroniques nuit plus souvent qu’autrement à la capacité de notre corps de bouger de façon appropriée. 

Éventuellement on perd la mobilité au niveau des articulations de notre colonne vertébrale et au niveau des articulations majeures de notre corps.

Ces diminutions de mouvement créent des muscles tendus, des régions douloureuses, affecte le niveau d’énergie et même les humeurs puisque notre cerveau comment à relâcher plus d’hormones de stress à la place d’hormones qui supportent la relaxation et la guérison.

Vous passez trop de temps assis ?
Vous ressentez des raideurs et/ou des douleurs ?

Vous avez peut-être besoin de regagner votre mobilité. 

  1. INTÉGRITÉ STRUCTURELLE

Si un, plusieurs, ou même tous ces besoins primaires sont ignorés ou non comblés pendant une certaine période de temps, le corps devient de moins en moins apte à s’adapter à votre environnement de vie. 

L’environnement est plus souvent que jamais stressant…

…avec le temps le corps n’a plus d’autres options que de se dégrader, dégénérer, se blesser, se briser ou fonctionnel d’une façon non optimale.

Le résultat est plus souvent qu’autrement des PROBLÈMES SECONDAIRES

Est-ce que tous les problèmes Primaires peuvent être corrigés ?

Malheureusement, non.
Ce ne sont pas tous les problèmes Primaires qui peuvent être corrigés.

Si laissés non comblés pour trop longtemps et que la sévérité des dommages est trop sévère, ce n’est tout simplement plus un problème qui peut être corrigible, tel que la mutation d’un gène est irréversible.

Dans ces cas, adresser les problèmes Secondaires qui découlent de ce problème Primaire non corrigible est une approche très appropriée.

Le réel défi est de ne pas confondre la suppression des symptômes avec les actions pour bâtir la santé.

La suppression des symptômes vise à adresser les effets des problèmes Primaires.

Corriger les problèmes Primaires vise à développer et renforcer la santé, améliorer la performance du corps et adresser la capacité à s’adapter au mode de vie. 

  1. COMMUNICATION NEUROLOGIQUE/FONCTIONNELLEVotre moelle épinière permet l’envoi de messages entre le cerveau et le corps… et entre le corps et le cerveau !La moelle épinière permet de coordonner toutes les fonctions du corps, ce qui est une partie intégrante de la santé durable.Cette communication peut être compromise lorsque la Structure est anormale/dénaturée/hors norme/dégénérée/blessée. 

Lorsque la communication est compromise, des malcommunications ou malentendus entre le cerveau et le corps peuvent arriver… 

… et ultimement compromettre le niveau normal de fonction et de santé.

C’est ce que nous évaluons, ce qui éloigne notre approche du domaine concentré autour de la suppression de la douleur, ce qui est un domaine de thérapie de la douleur.

Nous évaluons s’il y a présence d’un Problème Primaire au niveau de l’intégrité de la Structure Vertébrale ainsi qu’au niveau de la communication entre le cerveau et le corps. 

C’est ce qui explique que notre Examen Neuro-Structurel comporte plusieurs tests Structurels, mais également plusieurs tests Fonctionnels pour vérifier la fonction des Nerfs.  

Ces tests sont performés avec la technologie à jour, pour évaluer objectivement le niveau de santé et de fonction. 

Cliquez ici pour prendre Rendez-Vous pour votre Étude de Cas Gratuite avec l’un de nos Docteurs en Chiropratique avec approche Corrective, pour découvrir si un Examen Neuro-Structurel est indiqué pour votre cas et vos défis de santé.

  1. CARBURANT

Oui, ce que l’on mange porte un impact majeur sur :

  • La santé de notre corps, même au niveau cellulaire 
  • Les niveaux d’inflammation dans notre corps 
  • Fournir à notre corps les blocs de construction pour pouvoir continuellement se régénérer 

Le but de votre consommation de carburant/combustible est de favoriser les aliments les plus denses en nutriments qui sont également les moins irritants/toxiques/allergène pour le corps. 

  1. ÉTAT D’ESPRIT 

Nos esprits ont besoin d’être entrainées autant que nos corps.

Maintenir un niveau d’estime de soi élevé pendant notre vie est loin d’être garantie… 

.. nous avons besoin de travailler pour protéger notre état d’esprit…

ce qui affecte ultimement ( positivement ou négativement ) notre capacité à atteindre des niveaux extraordinaire de santé et bonheur. 

L’aboutissement et le résultat de nos vies ainsi que notre niveau de bonheur sont ultimement guidés par plusieurs principes de l’esprit.

Nos intentions dirigent nos vies… où nous voulons aller, ce que nous désirons faire et accomplir et pourquoi toutes ces actions sont importantes pour nous. 

Votre vision peuvent être dirigés vers ce que vous voulez…. De vouloir aider les gens, de vouloir sauver des vies à vouloir élever une famille heureuse et en santé.

Nos valeurs guident nos décisions et nos valeurs découlent de nos intentions, ce qui détermine quelles opportunités vous allez accepter… et lesquelles vous allez refuser. 

L’estime de soi est un système qui nous donne un constant retour d’information par rapport à notre niveau de cohérence dans nos actions par rapport à nos intentions et valeurs.

Il y a 6 pilliers pour déterminer votre niveau d’estime de soi…

…assurez-vous de lire l’une des œuvres les plus significatives au sujet de l’estime de soi pour découvrir comment supporter et bâtir votre estime de soi.