Avez-vous déjà eu un problème de santé qui ne semble jamais s’améliorer ?

Peu importe le professionnel de la santé que vous avez consulté, la condition continue de persister et peut-être même s’empire avec le temps ?

La majorité des patients choisissent de consulter des professionnels de la santé parce qu’ils désirent que ce professionnel corrige le problème qu’ils vivent. Que ce soit des maux de tête, des migraines, un débalancement hormonal, un sommeil non réparateur, un manque d’énergie, une douleur à la hanche, une douleur au cou, une douleur au dos, une douleur à l’épaule…

Par exemple, une personne en douleur va demander à un professionnel de régler cette douleur, s’ils ont des migraines ils vont demander de régler les migraines et s’ils ont des problèmes cardiaques ils vont chercher un professionnel qui peut régler ce problème.

Si la douleur, dans ce cas les migraines et les problèmes cardiaques étaient le réel problème, les professionnels auraient de la facilité à régler ces problèmes rapidement. Malheureusement, la majorité des interventions sont dirigées vers la gestion des symptômes seulement et ne visent pas à corriger le réel problème.

Si vous aviez une maison avec un problème dans la structure de la fondation en béton qui supporte le poids de la maison et que ce problème était assez significatif pour causer une distorsion au niveau de la structure de la fondation, pensez-vous que d’autres problèmes pourraient se développer en réponse au problème primaire ?

Bien-sûr que oui! En quelques jours, semaines ou années selon le cas, on pourrait observer des craques au niveau des murs et plafonds de la maison, des cadres de porte mal ajustés, des problèmes au niveau de l’étanchéité du toit ou même des problèmes électriques. Un de ces problèmes est PRIMAIRE, alors que les autres sont des problèmes SECONDAIRES.

Cette analogie explique bien le fonctionnement de notre santé. Les symptômes, les signaux du corps dans divers processus de dysfonction, syndromes ou maladies sont dans la grande majorité des cas des problèmes SECONDAIRES, des effets d’un ou plusieurs problèmes PRIMAIRES qui n’ont pas été adressés pendant une longue période de temps. Étant donné que les problèmes primaires ne sont pas nécessairement perceptibles, ni visibles, à moins de performer un ou des examens précis, ils sont très fréquemment chroniques.

L’approche générale envers les problèmes secondaire est de supprimer ces signaux avec de la médication. Le soucis est que ces signaux d’alarmes du corps ne sont que très rarement les problèmes PRIMAIRES. Les faire taire peut peut-être être un soulagement à court terme, mais le problème primaire qui cause les dommages à l’origine de ces signaux continue d’avoir un impact négatif sur la santé, même si plus aucun signal n’est perceptible.

C’est le processus observé dans la grande majorité des cas dans le modèle de traitement des maladies… il est tenté de diminuer les signaux de douleurs selon diverses approches. Même s’ils sont douloureux, incommodants, peut-être même invalidants, ces signaux sont secondaires à un problème primaire.

Quelles sont les causes primaires de dysfonction, syndrome et maladies les plus communes ?

Il y a plusieurs besoins primaires dont le corps a besoin pour fonctionner de manière optimale :

  1. Hydratation
  2. Oxygénation
  3. Sommeil : la qualité, mais aussi la quantité
  4. Attitude : l’estime de soi, les valeurs, les buts (ou l’absence de buts)
  5. Habitudes alimentaires : sources de gras, protéines, micronutriments, vitamines, fibres …
  6. Génétique
  7. Habitudes de mouvements : mobilité, flexibilité, force, endurance
  8. Intégrité structurelle : la santé du système vertébral et des articulations
  9. Neurologique : système nerveux en charge des communications, la santé du cerveau et des nerfs

Lorsqu’un déficit est présent dans un ou plusieurs de ces besoins primaires, des problèmes secondaires (dysfonctions, symptômes, maladies, etc.) s’en suivent à court, moyen ou long terme. En fait, ces dysfonctions ou symptômes sont, selon le cas, légèrement ou presqu’entièrement causé par un ou plusieurs de ces besoins non satisfaits pendant une période de temps plus ou moins longue.

Les maux de tête, les migraines, la douleur aux articulations, les débalancements hormonaux, les troubles du sommeil, les problèmes immunitaires, les problèmes de concentration, le manque de mobilité des articulation, le manque d’énergie, les présentations inflammatoires, le gain de poids, et des milliers d’autres processus étiquetés comme maladie sont le résultat de un ou plusieurs besoins primaires non comblés.

Est-ce que tous les problèmes primaires peuvent être corrigés ?

Malheureusement, non. Ce n’est pas tous les problèmes primaires qui peuvent être corrigés, certains sont irréversibles. Si le besoin primaire a été déficient pendant trop longtemps, il se peut que la sévérité du manque soit si sévère et grande que ce ne soit pas possible d’observer une réversibilité complète. Le point important est de ne pas confondre l’action de supprimer les symptômes avec l’action de bâtir une routine pour supporter une santé plus complète.

Malgré tout, dans la majorité des cas, commencer à adresser une ou plusieurs des lacunes au niveau des besoins primaires peut mener à une guérison partielle ou complète ou une expression de santé globale supérieure. Ce principe est vrai même pour des conditions chroniques ou difficiles à reverser.

Une approche consiste à faire taire les signaux des dommages secondaires. L’autre approche consiste à adresser et corriger les causes primaires, ce qui vise à supporter les processus de guérison, bâtir une meilleure santé globale et maximiser votre qualité de vie et de bien-être.

Assurez-vous de choisir l’approche qui convient le mieux aux résultats que vous voulez observer. Entourez-vous des gens et professionnels qui vous supportent dans votre choix d’améliorer vos habitudes pour combler vos besoins primaires et observer le processus de guérison à court, moyen et long terme.

*Vous avez une question pour l’un de nos Docteurs en Chiropratique Corrective ? Cliquez-ici.

** Pour prendre rendez-vous pour votre étude de cas gratuite avec l’un de nos Docteurs en Chiropratique Corrective, cliquez ici.

**N’oubliez pas de partager cet article si vous voulez faire la différence dans la vie de l’un de vos proches qui pourrait bénéficier de ces informations.